Navigation

Sensibilité

Le bain de bouche et son rôle potentiel chez les patients atteints d’hyperesthésie dentaire.

Hyperesthésie dentaire

En parlant à leur dentiste, les patients peuvent se plaindre de « dents sensibles ». Ce symptôme a un certain nombre de causes possibles et le diagnostic différentiel doit exclure les autres causes potentielles – syndrome de la dent fissurée, restaurations fracturées, dents ébréchées, caries dentaires, inflammation gingivale, sensibilité post-restauration, suintement du rebord gingival, pulpite ou rainures palato-gingivales – avant confirmation d’hyperesthésie dentaire.1

L’hyperesthésie dentaire, qui a été définie comme une « brève douleur vive provoquée par la réaction de la dentine exposée à des stimuli - habituellement thermiques, tactiles, osmotiques ou chimiques, ou l'exposition à l'air, et non attribuable à aucune autre forme d'anomalie ou de maladie dentaire », a un certain nombre de causes possibles, y compris la récession gingivale et l’usure dentaire.1

La récession gingivale est souvent le résultat de la maladie des gencives induite par la plaque et/ou d’un brossage excessif. L’usure dentaire (attrition, abrasion, érosion, abfraction) peut entraîner l'exposition des tubules dentinaires.1

  • Récession gingivale

  • Usure dentaire

La théorie hydrodynamique

La théorie hydrodynamique de l’hyperesthésie dentaire

De nombreuses théories sur l’hyperesthésie dentaire ont été avancées au fil des ans, mais la théorie hydrodynamique est de loin la plus soutenue.1

Le cycle du déclin

Le cycle du déclin dans l’hyperesthésie dentaire

Une mauvaise hygiène bucco-dentaire peut conduire à une récession gingivale et, à terme, à une « spirale de déclin ».

Traitement de la dentine

Traitement de l’hyperesthésie dentaire

Un programme à long terme est souvent requis pour ce problème nécessitant des soins de longue durée, pouvant inclure des conseils diététiques pour lutter contre la surconsommation d'aliments acides. Les patients peuvent également avoir besoin de conseils pour changer de technique de brossage/réduire la fréquence du brossage, ou envisager de ne pas se brosser les dents immédiatement après les repas, mais à un autre moment.1
Un nettoyage interdentaire régulier peut aussi être bénéfique.

Références

  1. Bureau Consultatif Canadien sur l’hyperesthésie dentaire. Recommandations consensuelles pour le diagnostic et le traitement de l’hyperesthésie dentaire. J Can Dent Assoc 2003 ; 69(4) : 221–226. 

COOKIE SETTINGS PANEL

1st Party cookies: Necessary Cookie = :: Enhancement =

When you refuse the use of - 1st or 3rd party - cookies, this site will not behave as designed due to the unavailability of cookies.