Navigation

Limitations du nettoyage mécanique

Les professionnels dentaires donnent régulièrement aux patients des conseils sur les bonnes habitudes d'hygiène bucco-dentaire, mais les patients ne les suivent pas toujours comme il faudrait.  Il est souvent conseillé aux patients d’accorder un certain temps au brossage de dents, mais leur perception de la durée du brossage n’est pas toujours exacte.

Un brossage trop court affecte naturellement la santé bucco-dentaire. « L’épidémiologie de la gingivite et des maladies parodontales nous montre que les gens ne se brossent pas bien les dents et, bien qu’il soit généralement connu que le brossage doit se répéter deux fois par jour pendant deux minutes, combien de personnes suivent vraiment cette règle ? » 2

Dr A Roberts. The Dentist, 2008.

Le respect des normes de brossage et d’utilisation de soie dentaire reste non optimal.

Selon une étude de 2011, il s’avère que  :

  •  53 % des Belges brossent leurs dents 2 fois par jour.4
  •  58 % des Belges n’ont encore jamais utilisé de soie dentaire.4
  •  30 % des Belges n’ont encore jamais utilisé de bain de bouche.4

Familiariser les patients

La familiarisation des patients avec la technique améliore l'hygiène buccale, mais les résultats peuvent ne pas toujours être aussi bons qu'espéré

Les patients qui ont une hygiène bucco-dentaire insuffisante doivent souvent réapprendre les bonnes techniques de brossage et d’utilisation de soie dentaire. Malgré l'amélioration, la plaque peut ne pas être entièrement éliminée. Les images montrent que, même après avoir réappris les bonnes techniques de brossage et d’utilisation de soie dentaire, la plaque persiste.

Action du nettoyage mécanique

Pourquoi le nettoyage mécanique n'est-il pas aussi efficace qu’il devrait ?

Le nettoyage mécanique avec une brosse à dents et de la soie dentaire/le nettoyage interdentaire est un pilier des soins auto-administrés chez les patients et ces techniques sont le meilleur moyen pour un patient d’éliminer la plaque ; pourtant, 72 % de la population est toujours confrontée à des soucis de plaque dentaire.1

Références

  1. Yankel SL et al. Perception du temps de brossage par le patient par rapport au soin réel. J Dent Res 1981 : 60: 619 (Extrait 1241).
  2. Roberts A. Conformité du patient. The Dentist Décembre 2008 : 44–46
  3. Étude réalisée en 2011 par Rainmakers Customer Strategy Intelligence (auprès de 1 001 personnes)

COOKIE SETTINGS PANEL

1st Party cookies: Necessary Cookie = :: Enhancement =

When you refuse the use of - 1st or 3rd party - cookies, this site will not behave as designed due to the unavailability of cookies.