Navigation

Flore buccale

LISTERINE® ne perturbe pas l’équilibre normal de la flore buccale

Il a été suggéré que l'utilisation à long terme de bains de bouche avec action antiplaque et antigingivite pourrait finir par affecter la microflore, donnant lieu à une succession indésirable d’espèces opportunistes, ou une sélection d'espèces développant une résistance au bain de bouche.1

Une étude de 6 mois, randomisée et en double aveugle, menée par Minah et al., a démontré que l'utilisation biquotidienne de LISTERINE® versus un bain de bouche standard n'avait aucun effet néfaste sur l'équilibre normal des différents types de bactéries dans la bouche (n=83) :1


GE et al. 1989. Échantillons de plaque dentaire analysés pour leur contenu microbien par microsopie sur fond noir (Darkfield).

L'étude a également montré que l'utilisation de LISTERINE® ne favorisait pas l'émergence d’agents pathogènes opportunistes plus dangereux, y compris les staphylocoques ou les bactéries entériques.1

Une deuxième étude a comparé LISTERINE® avec un bain de bouche standard dans le but d'identifier les déplacements microbiens. La composition de la plaque supra-gingivale a été définie avant traitement et à 3 et 6 mois après des bains de bouche biquotidiens supervisés avec LISTERINE® ou une solution standard avec hydroalcool. Des échantillons microbiens ont été prélevés sur les surfaces de 4 dents chez chaque sujet et caractérisés par des méthodes conventionnelles.2

Aucune différence significative n’a été trouvée s’agissant de la présence de pathogènes buccaux présumés entre ou au sein des groupes de traitement. De plus, aucune émergence de pathogènes opportunistes n’a été constatée. Cependant, il y avait une tendance à la diminution de la flore microbienne totale récupérée dans le groupe de traitement au LISTERINE® à 3 et 6 mois par rapport aux niveaux pré-traitement. Cela semblait être dû à une diminution de la quantité totale d'anaérobies récupérés et a entraîné une réduction globale du ratio anaérobie/facultatif. Il s'agit d'une réponse favorable puisque les organismes impliqués dans la gingivite nécessitent généralement la culture anaérobie.2

Cette étude indique que l'utilisation à long terme de LISTERINE® antiseptique a entraîné une diminution de la plaque supra-gingivale totale et n'a pas produit de changement dans la composition microbienne de la plaque pouvant être néfaste à la santé bucco-dentaire.2

Références

  1. Minah GE et al. Effets de 6 mois d'utilisation d'un bain de bouche antiseptique sur la microflore de la plaque dentaire supra-gingivale. J Clin Periodontol 1989 ; 16 : 347–352.
  2. Walker C et al. Évaluation des déplacements microbiens après l’utilisation à long terme de bains de bouche antiseptiques. J Dent Res 1989 ; Extrait 1845.

COOKIE SETTINGS PANEL

1st Party cookies: Necessary Cookie = :: Enhancement =

When you refuse the use of - 1st or 3rd party - cookies, this site will not behave as designed due to the unavailability of cookies.